Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques des reflexions de mon miroir
  • Chroniques des reflexions de mon miroir
  • : Petites réflexions vénusiennes que je me fais le matin, seule face à mon miroir, sur la vie, le quotidien et toutes ces futilités qui rendent les choses plus rigolotes (ou pas)....
  • Contact

Profil

  • Miss Miroir
  • Femme, épouse, maman, salariée, provincialo-parisienne, plein de facettes pour un seul miroir !
  • Femme, épouse, maman, salariée, provincialo-parisienne, plein de facettes pour un seul miroir !

Hello Coton

15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 06:43

fuck-light-light-graffiti-light-painting-lightography-Favim.jpgMoi, je suis atteinte du Syndrome de l'Escalier.

 

Ce syndrome, c'est quand vous êtes face à une situation déplaisante, relou ou même très déplacée, qu'on vous sort une phrase-de-la-mort-qui-tue et que vous, sur le coup, vous restez bouchée bée telle la carpe moyenne et que LA réplique qui fracasse vous vient 30mn plus tard, quand vous êtes en train de rentrer chez vous (et que vous montez les escaliers, d'où cet appelation) et que vous vous repassez le film 15 fois dans votre tête.

 

Parce que moi, au quotidien, je ne sais pas envoyer chier les gens. Enfin si, je sais dire merde aux gens que je ne connais pas du tout, mais ceux que je connnais, même un tout petit peu, je reste comme une fruit avec ma vanne cassante qui arrive après la bataille.

 

Je ne suis pas assez méchante et par extension, pas assez rancunière pour dire aux gens de mon entourage quand ils me soulent. Par exemple, l'autre jour je me suis fait draguer par un gros relou. Et bah à part lui dire "euh...non, merci, c'est gentil, je suis mariée", j'ai pas été foutu de lui dire "dis donc Lourdo, je suis mariée et surtout, ton invitation est très déplacée vu le contexte, alors ne recommence pas sinon tu finiras eunuque...et en plus t'es moche, tu sens la vinasse et tu es taillé dans un tibia de sauterelle". Tout ca parce que je le connais et que je le vois chaque semaine.

 

J'admire les gens qui savent envoyer chier comme ca, en claquant des doigts. J'ai toujours en tête une virée en ville avec deux copines il y a quelques années : on se gare, on descend de la voiture, et pendant ce temps un mec se gare en poussant legèrement l'arrière de ma péniche. Ma pote, enceinte jusqu'au cou, l'a incendié de conneries en lui disant de faire attention et en gueulant plus fort que lui. Là, j'admire.

 

Je pardonne 30 fois à des "amis" qui me font des crasses, ou du moins qui visiblement n'ont pas la même notion de l'amitié que moi. Cela dit, de ce point de vue, je progresse un peu (et là rendons à César ce qui lui appartient : c'est uniquement grâce à mon mari qui me martelle "arrêtes d'être prise pour une conne" que j'ai réussi à passer ce petit cap). Maintenant je pardonne mais je ne retombe pas dans le même degré d'investissement. Mais je ne sais toujours pas leur dire "va te faire foutre, tu t'es déjà bien foutu de ma gueule, dégages".

 

Pourtant, j'ai la vanne facile, surtout quand je suis intimidée, mais en fait, quand je taille, c'est souvent parce qu'au contraire, je me sens à l'aise. Oui, c'est paradoxal, ne cherchons pas à comprendre. Disons que si je m'emmerde vraiment et que vous ne le savez pas, c'est mauvais signe. Si vous me parlez d'un sujet qui ne m'interresse que moyennement, que vous me demandez si je m'en cogne et que je vous réponds "oui, complétement", c'est que je suis bien là où je suis et que je passe un bon moment même si le sujet ne me passionne pas.

 

Bon, là je me relis, et je me dis que je suis hyper compliquée comme nana : je ne sais pas envoyer chier les gens, surtout quand je les connais, sauf les gens qui ont une place de choix dans ma vie... Les réponses qui fracassent ne me viennent en temps voulu QUE pour envoyer sur les roses les gens que j'aime, mais pas pour envoyer bouler ceux que je n'aime pas beaucoup ou qui me sont plus indifférents...

 

Alors, cherchez si je vous ai déjà dit "ta gueule" ou "oui, je m'en fous complétement" et vous saurez où vous situer !

Partager cet article

Published by C'est Moi dans le miroir - dans Miroir réfléchissant
commenter cet article

commentaires

nath 15/12/2011

oh qu'est ce que ça me parle dis donc !!
(en fait, y a que le nom qui me parlais pas ...disons que je l'appellerai le syndrome de l'ascenseur quoi :D)

Maxoue 22/12/2011

Je me reconnais un peu en toi. Avec mes potes que j'aime je vanne tres facilement avec ceux que je connais moin ou pas du tout je n'arrive pas a vanner du tac ou tac.